Bibliothèque Turque

Accueil > Les évènements 1915 > Presse > Le Temps (Paris. 1861). 1861-1942. > L’attentat contre le président de la délégation arménienne

L’attentat contre le président de la délégation arménienne

28 janvier 1921, page 3

dimanche 12 mai 2013, par Redacteur

Interrogé après son arrestation par M. Simon, commissaire de police du quartier de Chaillot, Alexandre Ter Zacharian, l’auteur de l’attentat commis hier [27 janvier 1921] contre le président de la délégation arménienne, a déclaré au magistrat, que, né à Erivan (Russie), en 1900, il était d’origine arménienne. Il avait commencé ses études de droit à Petrograd et il était venu à Paris en décembre 1919 pour les continuer. Logé dans un hôtel impasse Ronce,3, le jeune Arménien eut vite épuissé ses économies. Il exerça divers métiers pour vivre et depuis trois semaines il travaillait comme ouvrier cordonnier.

Entendu au cours de l’après-midi par M. Warrain, juge d’instruction, Ter Zacharian a ajouté qu’il se trouvait dans cette situation parce que sa famille avait été ruinée par les Soviets. "C’est à la misère, a-t-il déclaré au magistrat, qu’il faut attribuer mon acte. En exerçant divers métiers, j’ai pu végéter jusqu’à ce jour. Mais le chômage est venu et j’ai eu faim. Alors j’ai songé que tous mes compatriotes souffraient aussi de la faim depuis sept ans. je résolus de me venger et de venger le peuple d’Arménie, en tirant sur M. Aharonian, qui est le représentant du pouvoir. Je n’avais pas l’intention de le tuer, mais je voulais surtout, par là, attirer l’attention du monde sur nous"
M. Warrain a demandé un avocat d’office pour Ter Zacharian et l’a fait écrouer au Dépôt sous l’inculpation de tentative de meurtre.

Source gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France